Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/10/2011

LE PP défend les libertés citoyennes face au MRAX.

Le PP défend les libertés citoyennes face au MRAX .

Le MRAX annonce le dépôt de plaintes à l'encontre de Philippe CHANSAY WILMOTTE, membre du bureau politique du PP, organisant ce jeudi soir un « séminaire » à son sujet, suite à ses déclarations sur l’islam qu’il a comparé au nazisme.

Critiquer l'islam, même de manière radicale, demeure un droit fondamental. Juifs et chrétiens tolèrent que leurs religions respectives soient critiquées. Néanmoins, le MRAX remet en cause le droit de critiquer l'islam. Jamais le MRAX n'est intervenu de la sorte suite à une critique du christianisme, du judaïsme ou encore de la laïcité.

Mais, imprégné d'une logique répressive de nature analogue à celle des mollahs d'Iran ou des wahhabites d'Arabie saoudite, le MRAX veut criminaliser la critique de l'islam à l'instar d'une police religieuse dans notre pays. C'est donc en toute sérénité que Philippe CHANSAY WILMOTTE nourrira le débat judiciaire tant sur la nature de l'islam que sur la liberté d’expression.

Le PARTI POPULAIRE entend quant à lui résolument défendre les droits et valeurs partagés par les citoyens qui, en Belgique ainsi que partout en Europe, n’entendent plus être dénigrés lorsqu’ils exercent leurs droits les plus fondamentaux. La liberté d’expression est le fruit de leur Histoire et de leurs luttes et ne se négocie pas.

Alors que Churchill pouvait, en toute liberté, comparer l'islam et le nazisme dans ses mémoires (faisant d’ailleurs écho à la principale autorité musulmane contemporaine, l'imam Al-Husseini qui avait déclaré "in the struggle against Jewry, Islam and National Socialism are very close"), nous n’entendons en rien céder aujourd’hui à la censure politiquement correcte ou religieuse et ainsi voir régresser la liberté d’expression.

On soulignera enfin que le Conseil d'État a déjà jugé que les actions menées en faveur du port du voile par le MRAX violaient les statuts mêmes de cette association. Il est inadmissible que le gouvernement n'en ait pas tiré les enseignements en poursuivant la dissolution de cette officine islamo-complaisante et, en tout cas, en la privant de tout financement public.

Il est en effet inacceptable que ces activistes, qui prétendent censurer la liberté d'expression des citoyens, le fassent aux frais du contribuable. LE PP se réserve de prendre toute initiative judiciaire à cet égard

Les commentaires sont fermés.