Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/07/2010

Le Cube d'eau de Pékin

entrancenew_redimensionner.jpg

Le centre national aquatique plus connu sous le nom de "Cube d’eau" a été construit pour les Jeux Olympiques d’été de 2008 à Pékin.
Le design de cette structure est issu du résultat d’un concours internationnal ayant eu lieu dès 2003, le batiment ayant lui été fini le 28 janvier 2008.
La membrane entourant le Cube d’eau est sans précédent dans le monde.
Elle rappelle la constitution des cellules et la formation de bulles de savon.
Les murs et le toit du centre aquatique sont composés de trois épaisseurs pouvant laisser entrer plus ou moins la lumière et la chaleur extérieur ce qui réduit la consommation en énergie de ce lieu de 30%.
De nombreux records mondiaux ont étés battus dans cette piscine olympique ce qui lui a value le nom de "Magic Cube".
Le centre aquatique est maintenant réhabilité en parc de loisirs aquatiques pour tous âges.

C’est avec cette proposition, basée sur l’analyse géométrique de bulles de savon, que les agences PTW, CSCEC, CCDI et ARUP remportent le concours lancé par la ville de Pékin pour le Centre national aquatique.
Construit à Pékin dans le cadre des Jeux Olympiques de 2008, le Water Cube est à ce jour la construction à base de membrane ETFE la plus conséquente au monde.
Le chantier débute en 2004 et s’achève en janvier 2008, ce bâtiment de 177 mètres de côté et de 30 mètres de haut devait pouvoir accueillir en août 2008 les quelques 17 000 spectateurs qui allaient assister aux épreuves de natation des Jeux Olympiques.
Le Water Cube coûtera à son maître d’ouvrage, la République populaire de Chine, environ 200 millions de dollars.
Sa façade de 110 000 m2 sera composée de 3000 coussins d’air réalisés en membrane ETFE.
La durée de vie de l’ensemble est estimée à 100 ans par le maître d’œuvre…

La structure du Water Cube est un assemblage de polygones tridimensionnels en acier, recouverts à l’intérieur et à l’extérieur par les coussins en membrane ETFE.
Un espace tampon est créé entre les deux surfaces recouvertes : il permet une isolation thermique et acoustique de la piscine (l’air y circule et est évacué).
D’un point de vue énergétique, le Water Cube utilise les possibilités offertes par la structure : il est conçu de manière à absorber l’énergie solaire et la réutiliser pour chauffer les bassins et l’air et il possède un système de récupération d’eau sur le toit.
La façade est équipée d’un éclairage par diodes électroluminescentes (LED) : leur entretien est facile, la durée de vie longue et le coût faible.

Le Water Cube est un projet qui a su tenir compte des qualités technologiques et esthétiques de la membrane ETFE : ses avantages sont exploités. Il en ressort un projet visuellement cohérent et en accord avec l’intention d’origine.
On peut cependant noter qu’ayant été construit pour les Jeux Olympiques, le bâtiment se voulait impressionnant mais qu’aujourd’hui, l’entretien de l’ensemble reste conséquent et disproportionné par rapport à l’usage qui en est fait.

La membrane ETFE est une matière plastique qui possède donc de nombreux avantages comparé au verre.
On peut cependant noter le paradoxe entre l’envie de renouvellement que le plastique avait su provoquer et l’esthétique redondante des coussins en membrane, qui, malgré des traitements variés, reproduisent de constructions en constructions le même aspect…

un très beau document, en russe..., sur sa construction

http://rapidshare.com/files/176009268/Megastructures._Bei...
http://rapidshare.com/files/176009716/Megastructures._Bei...
http://rapidshare.com/files/176010193/Megastructures._Bei...
http://rapidshare.com/files/176010676/Megastructures._Bei...
http://rapidshare.com/files/176011196/Megastructures._Bei...
http://rapidshare.com/files/176011501/Megastructures._Bei...

Les commentaires sont fermés.