Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/11/2008

Findloo, un nouveau concept de recherche sur le Web

illustration2008052801.jpgHier, une nouvelle a attiré mon attention, celle de la mise en ligne de Findloo (beta), un moteur de recherche anglais et français nouveau genre développé non pas dans la région de San Francisco, mais à Saguenay par JLN Technologies. À l’heure où Google commence à sentir le souffre, se pourrait-il qu’une alternative autre que les incontournables Yahoo! et Live, nous provienne cette fois de chez nous ? Comme il se doit, je me suis empressé d’aller voir si cela était possible et, à mon étonnement, je me suis retrouvé en train de m’amuser avec le produit. Mon verdict ? Findloo pourrait effectivement constituer une alternative à Google. Même qu’en l’essayant, on ne perd vraiment rien, bien au contraire.

Le concept est intéressant. Findloo propose une façon très ergonomique d’arriver à nos requêtes, ce qu’il fait grâce à deux nouveautés. Tout d’abord, la case où on tape sa requête peut être multipliée à l’infini. Observez bien la prise d’écran ci-après, vous constaterez que d’entrée de jeu, elle est doublée. Par exemple, tapez “chien” dans la première et “chat” dans la seconde. Dès lors, une troisième apparaît. Si vous y tapez “lapin”, une quatrième surgit, et ainsi de suite. En cliquant sur le bouton “Rechercher”, toutes se mettent alors en branle et, entre les deux niveaux d’onglets, celui du haut, en rouge, et celui du bas, en vert, la liste des requêtes simultanées apparaît avec possibilité de naviguer de l’une à l’autre. Utile ? Possiblement. Amusant ? Assurément.

illustration20080528021.jpg

Ensuite, vous avez remarqué, j’en suis sûr, le double niveau d’onglets. Le premier (Web, Images, Vidéos, Actualité, etc., référez-vous à l’image ci-haut), renvoie à une deuxième série d’onglets, lesquels sont plus contextuels. Pour comprendre, disons que vous recherchez le mot “horticulture”. Si vous cliquez sur le premier onglet rouge, “Web”, vous constaterez que, dès lors, les verts vous offrent Google, Yahoo!, La Toile, Exalead et Live. Tout ce qui peut être écrit sur le Web au sujet de l’horticulture vous est alors accessible !

illustration2008052805.jpgSi vous cliquez ensuite sur “Images”, cette fois les verts vous proposent Google Images, Flickr, Yahoo! Images et Live Images, avec plein de belles photos de jardins. Même chose pour les livres, les vidéos, etc. Oui, mais ça veut dire quoi “horticulture” ? En cliquant sur “Définitions”, Findloo vous propose six reposoirs de connaissances, dont Wikipedia, où vous trouverez, d’un clic, votre réponse. “Beaucoup de gens ne savent pas comment faire de la recherche sur Internet, raconte le président de JLN, M. Jean-Pierre Cyr (photo ci-contre), nous leur proposons une façon simplifiée d’y arriver.” D’autres onglets seront disponibles avec la version finale ou lors de versions subséquentes. Pensons par exemple à “Scolaire”, un domaine très riche en contenu.

illustration2008052803.jpgQuant au mot “Findloo”, il se veut une sorte de contraction entre “Find” (trouver) et “loo”, un son qui rappelle le patronyme du roi de la route, Google; M. Cyr m’assure que les gens de JLN en ont essayés plusieurs avent de tomber sur celui-ci. En fait, précise-t-il, le produit a été développé intensivement pendant un an par une petite équipe de trois (parfois quatre) programmeurs. On y est sous Linux Debian et les gros serveurs sont de marque IBM. Soulignons que JLN est une boîte Internet depuis les débuts, une boîte notamment à l’origine du site de rencontre Réseaucontact et, plus récemment, de Pourtesyeux.

David contre “Googliath” ? Pas du tout, il faut être réaliste. Findloo se sert de Google (comme des autres du reste), il ne le combat pas. C’est avec cette capacité que Jean-Pierre Cyr propose son service aux grands portails, p. ex. Francité, leur offrant “tous les moteurs” et même plus, au lieu du seul Google qu’ils ont habituellement.

source : http://blogues.cyberpresse.ca/technaute/dumais/?p=1002838 (site canadien)

Les commentaires sont fermés.