Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/10/2008

Mais qu'est devenu Jean-Marie Dessard ?

6fe8897ba40eb6991445a2d5de5d116b.jpg Le Visétois aux 1.000 casquettes apprend désormais aux jeunes élèves à bien manger
Quel Jean-Marie Dessard connaissez-vous? Le cuisinier? Le professeur de l'école d'hôtellerie de Liège? Le président du Comité de Défense de la Décharge de Hallembaye? L'artiste qui a offert à une foule de stars leur portrait en chocolat? Celui dont les oeuvres gourmandes sont exposées à Montélimar?
C'est à l'Hôtel du Pont, à Visé, que Jean-Marie Dessard a fait ses armes en épluchant les gousses d'ail nécessaires à la préparation de l'oie à l'instar de Visé. Puis, l'élève est devenu professeur, cultivant toujours la nouveauté.
En 1980, pour le millénaire de la Principauté de Liège, il se lance dans la délicate sculpture du sucre. Ciselé, étiré, coloré, il en fait des merveilles!
Puis lui vient l'idée d'approcher les artistes qu'il admire en leur offrant leur portrait dessiné en chocolat sur fond de sucre.
Dustin Hofman, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Jean-Paul Belmondo, Vanessa Paradis... apprécieront beaucoup sans jamais oser y goûter!

DESSARD À MONTÉLIMAR
Le Musée international de la Sucrerie de Montélimar aimera aussi! Ouvert il y a deux ans, il a déjà une salle où sont présentés une dizaine de stars en chocolat croquées par Jean-Marie.
C'est encore notre cuisinier liégeois qui a lancé le Prix national du mérite artistique qui récompense les cuisiniers-artistes en 'sucre et chocolat'.
C'est lui aussi qui publie "Le Grand guide des métiers de la bouche". Un bottin où tous les professionnels de la bouche trouvent des infos sur les nouvelles techniques, les concours, les expos, les salons. L'ouvrage a été racheté et sort sous le nom de "Métiers de bouche". Et pour ne pas perdre la main, il fait aussi des banquets.
Mais depuis deux ans, il est détaché à la Communauté française comme conseiller en alimentation.
"Marie Arena voulait améliorer la qualité des cantines scolaires. Or, l'enseignement ne correspondait plus à mon idéal. La motivation de beaucoup de jeunes n'y est plus. Alors, j'ai écrit à Marie Arena et ai été retenu.
Nous sommes deux conseillers à essayer de placerl'équilibre et le goût dans les assiettes des cantines scolaires.
Pour les petits qui disent "je n'aime pas" avant d'avoir goûté, nous avons lancé des ateliers du goût. Les yeux bandés, ils dégustent des tas de choses et sont parfois bien étonnés de ce qu'ils trouvent bon. Une carotte crue, une cuite, en potage, en jus... On arrive même à leur faire manger des chicons!
Dans certaines cantines, des femmes de service se sont retrouvées à éplucher des légumes, puis à préparer les repas pour les enfants. Elles ont pour elles leur bonne volonté et leur expérience de maman.
Nous, nous les formons, leur expliquons les erreurs à ne pas commettre: pas deux fritures dans le même repas. Pas une viande panée avec des frites. Lorsqu'on fait des pâtes, ajouter de minuscules morceaux de courgettes, de tomates...

Nous sommes à la disposition des 4.200 établissements scolaires de la Belgique francophone. Mais nous ne sommes que deux... "
 
un article de MICHÈLE COMMINETTE dans le journal La Meuse - Liège
 
Une de ses toiles en sucre et chocolat dédiée à Pierre Perret se trouve dans le hall de l'école du même nom à Ans.
Visitez son site web (que j'ai conçu et mis en ligne) sur http://www.jeanmariedessard.be

Les commentaires sont fermés.