Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/10/2007

Le iPhone « toxique pour la reproduction » !

20071015-apple-iphone-green.jpgC'est très grave. Pour la santé des européens mais aussi pour Apple qui va devoir revoir sa copie... Le iPhone contient des matériaux nocifs qui sont pointés du doigt par Greenpeace. Ca va chauffer chez Apple. La colère de Steve Jobs va être terrible !

Comment une pomme peut-elle être nocive pour la santé ? Nous sommes en effet au 21ème siècle et n on plus à l'époque de Blanche Neige... Hé bien, tout simplement en ne prenant pas les précautions indispensables avant le lancement d'un produit appelé au succès fulgurant que l'on connaît. Le iPhone d'Apple contient des substances chimiques et des matériaux dangereux dont la présence a été établie à la suite de tests scientifiques réalisés par Greenpeace et publiés aujourd'hui.

Dans un article intitulé « Apple réinvente le téléphone polluant ! » l'organisme édite les résultats du premier test fait sur un produit d'Apple depuis que Steve Jobs, PDG de la société, a promis un « Apple » plus « vert », en mai 2007 *.

Les tests ont été confiés à un laboratoire scientifique indépendant qui a analysé 18 composants internes et externes du iPhone. Le résultat est sans appel. Des composés bromés (a) ont été relevés dans la moitié des échantillons, dont l'un tiré de l'antenne du portable, dans laquelle « ils représentent 10% du poids total du circuit imprimé flexible ». Le laboratoire a également identifié un « mélange d'esters de phtalates toxiques (b) dans le revêtement en PVC du casque à hauteur de 1.5% du poids de ce matériau néfaste ».

« Steve Jobs a manqué l'appel pour faire, avec l'iPhone, ses premiers pas vers des produits Apple plus vert » remarque Yannick Vicaire, responsable de la campagne Toxiques de Greenpeace International. « Apple ne semble pas donner les gages attendus d'un leadership environnemental dans l'industrie électronique alors que ses concurrents comme Nokia vendent déjà des portables exempts de PVC ». Steve Jobs ne prendrait-il pas au sérieux les analyses de Greenpeace ? C'est ce que nous pourrions penser puisqu'il s'agit de la troisième fois que l'organisme opère des analyses sur un produit Apple depuis 2006. Des analyses similaires pratiquées sur un MacBook Pro et un iPod Nano avaient déjà révélé la présence de retardateurs de flamme bromés et de PVC dans certains composants. Apple a lancé l'iPhone sur le marché américain en juin 2007. Le mobile arrive en Europe ces jours-ci. La publication des tests de Greenpeace va jeter un doute chez les consommateurs. « La découverte de substances dangereuses suggère qu'Apple a raté une occasion de progresser vers la mise en œuvre de ses engagements à éliminer tous les usages de PVC et de composés bromés d'ici fin 2008, alors qu'il s'agit d'une toute nouvelle ligne de produits », observe à juste titre Greenpeace.

Des composants toxiques pour la reproduction

L'aperçu des dangers cachés du iPhone est présenté dans le rapport de Greenpeace « Appel en absence : les substances dangereuses du iPhone ». Pour le consulter, cliquer ICI

 

20:30 Publié dans Rédaction | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.