Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/09/2007

Louis Bertignac - Bertignac Live [double Double Album Live]

Original Release Date: 1998 | MP3 | VBR~220Kb/s | 198MB
Genre: Blues/Rock

Biographie de Louis Bertignac Quand on parlait de Louis Bertignac avant 2002, c’était toujours pour faire allusion à certain groupe de rock hexagonal ultra célèbre où Louis campait le rôle du guitariste génial. En effet, depuis la séparation du groupe en 1986, Bertignac n’a jamais réussi à se faire un nom sans qu’il soit associé à celui de Telephone, ni retrouvé le succès d’antan, que ce soit avec « Les Visiteurs » ou en solo, contrairement à son ex-complice Jean-Louis Aubert. Et puis en 2002 paraît « Quelqu’un m’a dit », le premier album de Carla Bruni que réalise et produit Bertignac. Dès lors, on ne voit plus seulement le musicien comme un guitariste d’exception mais aussi comme un excellent compositeur et arrangeur. Deux ans plus tard Carla renvoie l’ascenseur à celui qui fut un amour, un ami, un mentor en lui écrivant des textes sur mesure qui permettent enfin à Louis de montrer au public une facette plus sensible de son âme de chanteur enfin révélée sous un jour meilleur.

Le 23 février 1954, Louis Bertignac voit le jour pour la première fois à Oran. La guerre d’Algérie pour son indépendance bouleverse le pays, et la famille de Louis finit par quitter Oran pour Paris en 1957. Pendant qu’il passe une enfance paisible dans la capitale, Louis se met à la guitare, mais préfère apprendre en autodidacte plutôt que de suivre des cours rébarbatifs.

Bertignac fait ensuite de brillantes études secondaires au lycée Carnot (mais on ne sait pas s’il y fusillait les tables au blanco…) et s’entiche à la fois du football comme du rock anglo-saxon. C’est dans les années 1970 qu’il fait la connaissance de Corine Marienneau, de Richard Kolinka puis quelques temps après de Jean-Louis Aubert.

Mais avant d’écrire avec Corine, Richard et Jean-Louis la légende de Telephone, Louis passe son bac d’abord et se perfectionne à la guitare à un point tel qu’il finit par maîtriser l’instrument de bout en bout. Puis, quand Louis rencontre Valérie Lagrange et qu’il en tombe éperdument amoureux, il tombe au même moment dans le grand bain musical, Valérie lui présentant Higelin père qui l’engage alors comme guitariste sur sa tournée et sur les sessions d’enregistrement de l’album « Irradié ».

Une fois ses classes faites chez Higelin, Bertignac fonde son propre groupe, Shakin’Street avec Corinne Marienneau et Eric Levy. Mais l’aventure est éphémère, et les choses sérieuses commenceront vraiment pour Louis en 1976, lorsque le guitariste se retrouve avec les autres musiciens de Telephone sur la scène du Centre Américain de Paris. Dès lors, le groupe enchaîne les albums à succès, les tubes, les concerts à guichets fermés et marquera pour toujours l’histoire du rock français à l’époque encore en pleine découverte de sa propre existence : « je » suis un autre que le rock anglo-saxon…malgré les influences claires des guitares anglaises et américaines sur le jeu de Bertignac…

Mais voilà, un groupe de rock, c’est comme n’importe quelle structure : avec les collègues dès fois ça peut sérieusement coincer, même si par ailleurs le travail est super chouette et qu’en prime il rapporte gros. Car à l’image de la société, ou d’une société, le groupe de rock peut être composé d’ego démesuré, de types trop ambitieux, où le système démocratique au niveau décisionnel et artistique ne fait pas toujours bon ménage avec les désirs profonds de chacun. Il faut rajouter aussi les potentielles histoires de cœurs et du reste qui peuvent créer des tensions supplémentaires. A propos de Téléphone, on a parlé de tout cela, mais finalement, on ne sait pas trop si c’est pour des histoires de love ou d’ego que le groupe a splitté. En tout cas une chose est sûre, Téléphone en 1986, disparaît de la circulation.

Tandis qu’Aubert s’embarque dans une carrière solo avec Kolinka à son bord, Bertignac et Marienneau se retrouvent une fois de plus pour fonder un groupe, qui s’appellera cette fois les Visiteurs (non, ils ne sont pas fans de Reno et Clavier, le groupe de Bertignac datant de 1987, c'est-à-dire 6 ans avant la sortie du film), et où Bertignac est chanteur à 100% pour la première fois. Dès 1987, les Visiteurs publient un premier album où Bertignac balance des textes énervés et hargneux, montrant qu’il n’a pas encore complètement digéré tous les fils du Téléphone. Trois ans plus tard, les Visiteurs remettent le couvert en sortant « Rocks » qui ne marche pas très bien.

Il est temps à présent pour Bertignac de tenter le solo, mais pas de guitare cette fois, et en 1993, paraît son premier album en solitaire, « Elle et louis » qui ne fait pas vraiment d’émules malgré la participation d’artistes reconnus comme Manu Katché ou Vanessa Paradis. En effet, côté paroles, ça pêche un peu, Bertignac n’étant pas une plume née, et son parolier n’étant pas non plus au top. Lorsque Bertignac se met à la composition de nouvelles chansons, son label lui présente alors Etienne Roda-Gil, auteur fameux qui a écrit notamment pour Julien Clerc, Catherine Lara, Claude François… « 96 », le second opus de Louis voit le jour…en 1996 justement tiens, et propose des chansons rock bien rôdées. Deux après, on peut découvrir Louis en live dans les bacs.

Louis se lance ensuite dans la production et la réalisation, donnant un coup de main à deux de ses ex, Corine Marienneau et Carla Bruni, dont les albums paraissent tous deux en 2002. Le disque de Carla Bruni cartonne à grande échelle et Bertignac redevient brusquement tendance. C’est le moment alors de se retenter l’expérience solo, et cette fois, c’est au tour de Carla d’apporter son aide au musicien.

Après de gros soucis de santé, et quand même une bonne nouvelle, puisque sa fille Lola naît en 2004, Bertignac fait son grand retour avec un look très Patrick Eudeline et un album de rock tout en finesse enfin célébré par la critique comme par le public…   e92f3ea80987bb0a5ca9942668281eef.jpg

01.Vas-y guitare
02.Pas cassé
03.Days of 96
04.Pluie de Blues
05.Maguy t'arrache pas
06.Oubliez-moi
07.Sniper
08.Je n'veux plus t'attendre
09.Cendrillon - (version 97)
10.Le vent viendra
11.The dock of the bay (Sittin' on)
12.Muddy Waters Blues
13.Jack
14.Sympathy for the devil
15.Hey Jude / reprise Sympathy
16.Love in vain
17.Girl from the north country
18.Telle est ma vie
19.2000 nuits
20.Cœur ouvert
21.Flipper
22.Hygiaphone
23.Wild thing
24.Ces idées-là

http://rapidshare.com/files/56643851/Louis_Bertignac__199...
http://rapidshare.com/files/56649776/Louis_Bertignac__199...
http://rapidshare.com/files/56648445/Louis_Bertignac__199...

06:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.